Accueil » Actus » Julian Assange : le parquet Suedois n’ira pas à Londres

Julian Assange : le parquet Suedois n’ira pas à Londres

Julian AssangeLe parquet suédois a annoncé mercredi qu’il ne comptait pas se rendre à Londres pour entendre Julian Assange dans une affaire de viol, alors qu’un ministre britannique avait assuré que son gouvernement faciliterait un tel déplacement.

« En ce qui concerne la question de l’audition à Londres, je renvoie à ce qui a déjà été dit (…). Je n’ai rien d’autre à dire aujourd’hui », a indiqué la procureur en charge du dossier, Marianne Ny, dans un communiqué de presse.

A plusieurs reprises, le Parquet a rejeté la demande du fondateur de Wikileaks d’être entendu à Londres ou par vidéo-conférence.

Julian Assange vit reclus dans l’ambassade d’Équateur à Londres depuis juin 2012.

Mardi, le secrétaire d’État au Foreign Office britannique, Hugo Swire a dit devant le Parlement que si « elle (la procureur en charge du dossier) souhaitait venir ici pour interroger M. Assange dans l’ambassade, nous ferions absolument tout pour le faciliter. En fait, nous l’accueillerions activement ».

M. Assange affirme que la Suède l’extraderait vers les États-Unis s’il s’y rendait pour être interrogé, ce que la procureur en charge du dossier Marianne Ny estimait en septembre hypothétique puisque les États-Unis n’ont lancé aucune procédure en ce sens.

L’Australien a fait appel de la décision d’un tribunal de Stockholm en juillet de maintenir un mandat d’arrêt européen lancé par la Suède. La cour d’appel de Stockholm doit communiquer sa décision avant le 3 novembre.

Si elle annulait le mandat d’arrêt européen, elle permettrait probablement à M. Assange de retrouver sa liberté de mouvement.

Le mandat d’arrêt, émis en novembre 2010, doit permettre à la Justice suédoise de l’entendre à propos des accusations portées contre lui par deux jeunes femmes d’une trentaine d’années.

En 2010, Wikileaks avait commencé à publier 250.000 câbles diplomatiques américains et 500.000 rapports militaires classés secrets défense, concernant aussi bien la diplomatie américaine que les guerres en Irak et en Afghanistan.

L’Équateur lui a accordé l’asile politique en août 2012.

Par AFP.